G. Tiepolo : La joueuse de mandoline. Huile sur toile, 92x75 cm. Detroit Institute of Arts.

G. Tiepolo (Venise 1696 - Madrid 1770)

Peintre et graveur italien, formé dans l'atelier de Lazzarini qu'il quitta dès 1617, date à laquelle son nom apparaît dans la confrérie des peintres vénitiens. Ses premières œuvres témoignent déjà d'un vaste chromatisme et d'un goût pour les grands contrastes lumineux. Son talent de fresquiste se révèle dans le cycle de l'évêché d'Udine (Histoires bibliques, Chute des Anges rebelles), marquant également un éclaircissement de sa palette, dont les couleurs deviennent tendres et lumineuses, transformation qui intervient plus tardivement dans ses œuvres sur toile. Avec la vaste fresque représentant le Char du Soleil sur le plafond du palais Clerici à Milan en 1740 débute une décennie d'activité intense : peintures du plafond de la Scuola dei Carmini, fresques de la villa Cordelina, représentant Le Triomphe de la Force et de la Prudence, la Magnanimité de Scipion, la famille de Darius face à Alexandre.

En 1750, l'artiste s'établit avec ses fils Giandomenico et Lorenzo à Wurzburg où, pendant près de trois ans, il décora la somptueuse Résidence, consacrant ses hivers à la peinture sur toile. Les fresques de l'escalier d'honneur et de la Kaisersaal représentent des thèmes mythologiques, allégoriques ou historiques, montrant sa maîtrise absolue des grands espaces et de l'illusion baroque. De retour à Venise, il décora plusieurs salles du palais Rezzonico, avant de s'installer à Madrid au service du roi Charles III. C'est là qu'il mourut, au faîte de sa renommée de peintre universel.