Syntaxonomie des marais ettourbières du Burundi

 

Bizuru Elias

 

Laboratoire de Botanique, Université duBurundi, Bujumbura

 

 

Les marais et tourbières du Burundifont actuellement l’objet d’aménagements soit pourl’exploitation de la tourbe soit pour des fins agricoles. Leur superficietotale est évaluée à environ 118000 ha dont 81000 ha (soit69%) sont actuellement cultivés. Le relief contrasté du pays, lanature du sol et les conditions hydrologiques sont essentiellement à labase de la grande diversité de types de marais.

L’objectif de notre travail estd’étudier la diversité floristique et phytosociologique desmarais et tourbières du Burundi par la méthode de Braun Blanquetà l’aide des logiciels Canoco, Twinspan et Statistica. Dans leprésent poster, nous faisons la synthèse des étudesfloristiques et phytosociologiques déjà effectuées sur cetype de milieu au Burundi. Les syntaxons connus jusqu’àprésent sont au nombre de 26 associations végétalesregroupés en 10 alliances, 6 ordres et 3 Classes. On remarque une nettedifférence entre la végétation de basse altitude et cellede haute altitude

Les marais de haute altitude,situés dans la zone des forêts ombrophiles de montagne audelà de 1700 m d’altitude, évoluentgénéralement en tourbières. La végétationdominante y est composée par des associations à Lobeliamildbraedii, Xyris et Sphagnum, et à Erica kingaensis subsp. rugegensis. Les espèces caractéristiques de hautemontagne y sont bien représentées, telles que Helichrysumforskahlii, Hypericum revolutum, Rubus apetalus pour la strate suffrutescente. La strateherbacée, assez riche contient des espèces telles que Alchemillaellenbeckii, Exotheca abyssinica etCyperus atroviridis

En moyenne altitude, soit entre 1400 et1700 m d’altitude, la végétation dominante estcomposée des associations à Cyperus papyrus et Cyclosorus gongylodes, Eleocharis variegata et E. fistulosa, Nymphaea lotus et N.nouchalii, Phragmites mauritianus, Miscanthidium violaceus et Dissotis incana etc..

Les tourbières n’existent pas en bassealtitude soit entre 775 et 1400m. La végétation qui y domine estconstituée des associations à Ludwigia stolonifera et Utricularia stellaris, Phragmites mauritianus,Cyperus mundtii et Hemarthriaaltissima, Cyperus laevigatus et Pluchea bequaertii, Panicum ruziziense et Desmodium hirtum, Eriochloa nubica, Nymphaealotus et Utricularia thonningii et Typha dominguensis.